Monde

Arrestation d’un homme armé devant le siège des Nations Unies à New York

Les agents du département de police de New York ont procédé aujourd’hui, 2 décembre, à l’arrestation d’un homme qui semblait pointer un fusil sous son menton près du siège des Nations Unies à Manhattan.

L’individu a été décrit comme “un homme blanc d’une soixantaine d’années”, qui ne présentait “pas de menace pour le public”.

Des images diffusées en direct par des chaînes d’information ont montré l’homme se rendant à la police à l’extérieur des grilles entourant le siège des Nations Unies, encerclé par les forces de l’ordre au niveau de la 42e rue et de la 1e avenue de Manhattan. Ces images ont également fait le tour des réseaux sociaux.

“L’homme est maintenant en garde à vue et il n’y a aucune menace pour le public”, a écrit le département de police de New York sur Twitter.

Le siège des Nations Unies a été temporairement fermé pendant que les forces de police prenaient en charge l’incident. Avant de se rendre, l’homme a fait les cents pas près de la grille et a laissé tomber sur le trottoir des documents que la police a récupérés.

L’incident a commencé en milieu de matinée. Vers 14 heures (19 heures GMT), une porte-parole du NYPD, la police new-yorkaise, a déclaré : “Nous avons un homme en état d’arrestation.” Elle a précisé que l’avenue qui longe le siège des Nations Unis a été fermé à la circulation et que la police tentait d’engager un dialogue avec l’homme.

“Nous sommes en train d’établir un dialogue” avec l’individu, “un homme blanc d’une soixantaine d’années, possiblement armé. La situation est en cours”, a indiqué la porte-parole de la police new-yorkaise, qui n’a pas fourni dans l’immédiat de détails sur les motivations de cet homme.

“Nous ne savons absolument pas si cette personne est un membre du personnel ou un ancien employé ou associé de quelque manière que ce soit aux Nations Unies”, a déclaré à la presse le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric. Il a ajouté que la fermeture du siège au début de l’incident a été partiellement assouplie vers midi, avec la réouverture d’une des entrées du siège à hauteur de la 46e rue de Manhattan.

Au moment ou l’incident est survenu, le Conseil de sécurité de l’ONU tenait une réunion sur l’Irak. Cependant, l’activité de l’Organisation n’a pas été perturbée.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button