MondeRegions

L’armée irakienne mène des opérations successives contre les cellules de l’Etat islamique en Irak

Depuis quelques jours, l’armée irakienne mène des opérations de grande envergure dans plusieurs provinces contre les combattants de l’Etat islamique, dont Kirkouk et Ninive.

La dernière arrestation en date est celle du dénommé “Ghazwan al-Zawbai”, le cerveau de l’attaque de Karrada qui a tué des centaines d’Irakiens et qui est considérée comme le plus violent bombardement survenu dans la capitale irakienne depuis l’invasion américaine en 2003.

La deuxième opération réussie de ces derniers jours par les forces de sécurité en Irak est l’arrestation de “Sami Jassim”, le superviseur financier de l’État islamique et l’adjoint du chef du mouvement terroriste assassiné, Abou Bakr al-Baghdadi.

Selon des responsables du renseignement irakien, l’homme connu sous le nom de Ghazwan al-Zawbai, un ressortissant irakien, a été arrêté à l’issue d’une opération spéciale dirigée en coopération avec un pays voisin et mise en œuvre par les services de renseignement irakien en une semaine.

Al-Zawbai, 29 ans, était membre d’al-Qaïda lorsque les Américains l’ont arrêté en Irak et mis en détention au “Camp Cropper”. Il s’est évadé de la prison d’Abou Ghraib en 2013 et a rejoint l’Etat islamique sous le nom d'”Abou Obeida”. Il a été derrière de nombreuses attaques menées en Irak.

Le Premier ministre irakien, Mustafa Al-Kazemi, a déclaré que le processus de l’opération qui a mené à l’arrestation du responsable de l’attentat de Karrada s’es déroulé dans le cadre d’investigations complexes à l’extérieur du pays, notant que l’une des priorités du gouvernement irakien est d’éradiquer le terrorisme, d’où les annonces successives sur la chute de dirigeants et de membres de l’Etat islamique sur une base quasi hebdomadaire.

Le Premier ministre irakien a expliqué dans un tweet que la plus grande crise à laquelle l’Irak est actuellement confronté est l’absence d’unité des institutions militaires et la situation sectaire que l’Etat islamique exploite comme un incubateur pour sa présence et ses apparitions ponctuelles. Il a souligné que le nouveau chef de l’Etat islamique, Abou Ibrahim al-Hashimi al-Qurashi, utilise la politique de la diversion à l’extérieur de l’Irak et de la Syrie par le biais d’opérations réalisées par les branches externes de l’organisation, comme cela se produit souvent en Occident, en Afrique, en Asie centrale et en Afghanistan.*

Le massacre de Karrada a eu lieu le 3 juillet 2016 à Bagdad. Une voiture chargée de nitrate d’ammonium a explosé dans la zone commerciale la plus animée de la capitale, faisant environ 300 morts et 250 blessés.

Cette dernière arrestation survient au moment où les cachettes de l’organisation terroriste ont été détruites à Kirkouk. Le lundi 18 octobre 2021, la cellule médiatique de la sécurité irakienne a annoncé que l’armée de l’air irakienne avait mené des frappes aériennes à l’aide d’avions F16 et , contre les repères des terroristes à Ouadi Chay dans le gouvernorat de Kirkouk. En outre, elle a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste affiliée à l’Etat islamique le 15 octobre dans le gouvernorat de Ninive, dans le nord du pays.

De son côté, le commandant en chef des forces de la coalition en Irak et en Syrie, le général John Brennan, a rappelé depuis le Kurdistan que l’organisation terroriste Etat islamique représente toujours une menace réelle en Irak et en Syrie.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button