Les Frères musulmansMonde

Embarek al-Khazmi, le plus dangereux dirigeant de l’Etat islamique en Libye entre les mains des autorités

Le Premier ministre libyen du gouvernement d’union nationale, Abdelhamid al-Dabaiba, a annoncé l’arrestation de Embarak al-Khazmi, le chef de l’Etat islamique le plus dangereux du pays, après de longues années de fuite.

Abdelhamid al-Dabaiba a salué l’arrestation d’al-Khazmi, une opération qu’il a qualifiée de “grand succès” pour les forces de sécurité et les force d’opérations conjointes des révolutionnaires libyens, qui, a-t-il confirmé, continueront à lutter contre le terrorisme partout ou il se trouve sur le territoire libyen.

Le terroriste Embarak al-Khazmi est l’un des chefs armés de Daech les plus dangereux pour la sécurité libyenne. C’est lui qui a implanté l’Etat islamique dans la ville de Bani Walid. Il est également le premier suspect des attentats à la bombe qui ont eu lieu dans le centre du pays, selon le communiqué du renseignement libyen.

La frappe contre Misrata en 2015 et l’attentat à la bombe perpétré contre le centre de la police de Zliten en janvier 2016 figurent parmi les opérations les plus importantes menées par al-Khazmi. L’attentat de Zliten avait entraîné la mort d’au moins 67 personnes parmi les stagiaires.

Fin 2016, al-Khazmi a réussi à s’échapper de la ville de Syrte après la défaite de l’organisation dans la région, à la suite de violents combats contre les forces d’al-Bunyan al-Marsous et le soutien de l’armée de l’air américaine. Depuis, il est resté caché jusqu’à son arrestation. Les autorités l’accusent de coup d’Etat contre le régime et de crimes portant atteinte à la sécurité publique libyenne.

Al-Khazmi a contribué à faciliter les enlèvements effectués par certains criminels ayant des antécédents judiciaires. C’est lui qui dirigeait les opérations d’enlèvements et les demandes de rançons. Il est responsable de nombreuses disparitions dans les villes de Bani Walid, Tripoli et Syrte.

Avec l’aide précieuse d’al-Khazmi, l’Etat islamique a réussi à s’implanter avec succès dans le sud de la Libye. Il a facilité l’entrée de centaines d’éléments de l’Etat islamique à travers la frontière sud de la Libye. Il a fourni des abris, des quartiers généraux, des terrains d’entraînement pour les combattants, des stocks d’armes, et a fait du sud de la Libye un refuge sûr pour Daech, il est donc susceptible de fournir beaucoup d’informations aux services de sécurité.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button