Monde

Un adolescent tué et 22 personnes blessées dans deux explosions à Jérusalem

La ville de Jérusalem a été frappée par deux explosions mercredi matin. Un adolescent de 16 ans a été tué et 22 autres personnes ont été blessées.

Les explosions se sont produites pendant les heures de pointe à proximité de deux arrêts de bus situés à l’entrée de Jérusalem. La première a été signalée vers 7 heures du matin à Givat Shaul, l’entrée principale de la ville. La seconde a eu lieu à 7h30 au carrefour de Ramot, une autre entrée de Jérusalem, selon le Times of Israel.

Plus de 11 personnes ont été blessées à Givat Shaul, tandis que deux autres ont été légèrement touchées par des éclats d’obus dans la seconde explosion. Tous les blessés ont été transférés vers les hôpitaux Shaare Zedek et Hadassah Ein Kerem de la ville.

Yosef Haim Gabay, un médecin qui se trouvait sur les lieux au moment de l’explosion, a déclaré à la radio de l’armée qu’il y avait beaucoup de dégâts et que certains blessés saignaient abondamment.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux ont montré la police en train de fermer l’autoroute 1 après la première explosion.

D’après les informations disponibles, les forces de l’ordre auraient trouvé un engin explosif abandonné dans un sac, mais jusque-là, aucune partie n’a revendiqué l’attentat et les autorités ignorent qui en est à l’origine.  

De son côté, la Hamas a salué les attaques, mais ne les a pas revendiquées.

Dans un communiqué, Mohammad Hamada, un porte-parole du Hamas, a déclaré : “L’action a transmis un message à l’occupation selon lequel notre peuple restera intraitable au sujet de sa terre et s’accrochera à la voie de la résistance.”

“Les jours à venir seront intenses et plus difficiles pour l’ennemi. Le temps est venu pour former à travers toute la Palestine des cellules qui sont prêtes pour une confrontation”, a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la police, Eli Levi, a déclaré à la radio de l’armée israélienne que les engins explosifs étaient dissimulés dans des sacs et étaient truffés de clous pour maximiser l’impact. Selon les rapports, les explosions semblent avoir été déclenchées à distance par téléphone mobile.

Sur les lieux, le commissaire Kobi Shabtai a indiqué qu’il pourrait y avoir eu deux assaillants.

“Il s’agit d’un plan d’attaque que nous n’avons pas vu depuis de nombreuses années”, a noté le commissaire.

Depuis ce matin, les agents de sécurité mènent une large opération de ratissage dans les zones concernées, à la recherche de tout suspect lié aux attentats.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button