Les Frères musulmansMondeQatar

Qatar : Des liens avérés avec Al-Qaida

L’ancien Premier ministre qatari Hamad ben Jassim ben Jaber al-Thani, a avoué qu’il y a éventuellement eu des liens entre son gouvernement et des affiliés à l’organisation Al-Qaïda en Syrie.

Dans le cadre de la guerre civile syrienne, l’ancien Premier ministre a également admis que son gouvernement avait soutenu les rebelles dans le pays laminé par la guerre, précisant cependant que les ressources envoyées ont été approuvées par les États-Unis.

Le Qatar est connu pour avoir soutenu les financiers d’Al-Qaïda, dont la plupart sont sanctionnés par les États-Unis, en leur accordant la citoyenneté et des documents officiels pour résider dans le pays. “En accordant des pièces d’identité à certains des principaux financiers d’Al-Qaïda, le Qatar défend l’infrastructure de l’organisation terroriste depuis ses racines les plus profondes, soulignant ainsi son engagement à parrainer le terrorisme”, a écrit Jordan Cope, un expert en relations internationales.

Abd al-Malik Muhammad Yusuf Uthman Abd Al-Salam, également connu sous le nom d’Umar Al Qatari, est un collecteur de fonds désigné terroriste par les États-Unis et l’ONU, et un facilitateur dans le domaine de l’armement et de la technologie pour le compte d’Al-Qaïda. Il a été arrêté au Liban alors qu’il se rendait au Qatar, avec en sa possession des milliers de dollars destinés au financement d’Al-Qaïda. Umar Al Qatari, soutenu par le Qatar, est également accusé d’avoir versé des milliers de dollars à la branche d’Al-Qaïda en Syrie et à d’autres branches terroristes du groupe.

L’un des bénéficiaires des largesses d’Al Qatari est un groupe terroriste syrien, Al-Sham, qui entend établir un État islamique en Syrie. Al Qatari aurait également aidé le Kataib Hezbollah, un groupe terroriste chiite basé en Iran qui travaille sur le modèle du Corps des Gardiens iraniens de la révolution.

En protégeant les individus et les organismes indépendants qui aident Al-Qaïda, le Qatar attire régulièrement des allégations de soutien direct aux organisations terroristes.

Dans un rapport publié par la Fondation Usanas, un groupe de réflexion sur la géopolitique et la sécurité basé en Inde, il a été révélé que l’association caritative Cheikh Eid Ben Mohammad Al Thani, basée au Qatar, également appelée “Eid Charity”, a versé des millions de dollars depuis 2008 à des organisations associées à l’école de la pensée islamique extrémiste : le wahhabisme. La Fondation Usanas a découvert plus de 1 200 transactions effectuées en Inde soit directement via Eid Charity, soit par des contributions de particuliers. Elle a suggéré qu’un total d’environ 7,82 millions de dollars ont été envoyés à huit organisations en Inde.

Eid Charity a fait l’objet d’un examen international en 2013 lorsque le département du Trésor américain a désigné Abd Al-Rahman al-Nu’aymi, l’un des fondateurs de Eid Charity, en tant que terroriste mondial expressément désigné (SDGT). Les bénéficiaires de Eïd Charity en Inde sont des organisations impliquées dans la diffusion de l’idéologie wahhabite à travers les programmes scolaires et la promotion des idées radicales comme le port de la burqa en Inde.

Le Qatar a également été accusé de promouvoir des groupes extrémistes tels que les Frères musulmans et d’autres groupes par le biais de sa chaîne d’information publique Al Jazeera, qui, grâce à ses chaînes locales, a propagé l’antisémitisme et l’hindouphobie pour atteindre l’objectif du panislamisme dans les pays du Golfe.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button