Analyse politiqueMondeTurquie

L’objection de la Turquie à l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN menace l’unité de l’alliance

La Turquie a déclaré aujourd’hui, 15 mai, qu’elle n’accepterait l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) que sous certaines conditions, une opposition qui pourrait menacer l’unité de l’alliance de défense contre la Russie.

Lors d’une réunion tenue aujourd’hui à Berlin par les ministres des Affaires étrangères de pays de l’OTAN, la Turquie a appelé les alliés à soutenir sa lutte contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et les Unités de protection du peuple kurde (YPG) en Syrie, tout en critiquant les États membres qui ont restreint les exportations d’armes vers la Turquie, destinées à sa lutte contre les deux groupes.

Selon le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, l’opinion publique turque est contre l’admission de la Suède et de la Finlande au sein de l’OTAN. Il a exprimé hier les objections de la Turquie à l’adhésion des deux pays qui ont accordé l’asile politique à plusieurs exilés kurdes et qui soutiennent des “organisations terroristes”.

“La grande majorité du peuple turc est contre l’adhésion de ces pays qui soutiennent l’organisation terroriste PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et ils nous demandent de bloquer cette adhésion”, a déclaré Mevlüt Çavuşoğlu. “Mais ce sont des questions dont nous devons parler bien sûr avec nos alliés de l’OTAN ainsi qu’avec les pays concernés”, a-t-il ajouté.

Les appels de soutien de la Turquie à l’OTAN surviennent au moment où le président et le Premier ministre finlandais ont annoncé leur intention de soumettre une demande officielle d’adhésion à l’OTAN. On s’attend à ce que la Suède annonce sa décision de rejoindre la coalition dans les prochains jours.

D’autres membres de l’OTAN ont salué la volonté de la Finlande et de la Suède, deux pays neutres depuis longtemps, d’adhérer à l’Organisation à l’heure ou les inquiétudes pour la sécurité européenne augmentent en raison de la guerre russe contre l’Ukraine.

Aujourd’hui, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a déclaré que l’OTAN serait renforcée par la présence de la Finlande et de la Suède en tant que membres d’une alliance de défense mais également de valeurs.

La ministre allemande des Affaires étrangères a également exprimé son soutien en faveur d’une procédure d’adhésion accélérée, avertissant que le processus prendrait beaucoup de temps en ce “moment historique vraiment spécial pour ces deux pays”.

La Finlande et la Suède sont déjà des partenaires proches de l’OTAN mais n’ont jamais été membres officiels de l’alliance.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button