FranceMondeRegions

Le nouveau président des Emirats arabes unis reçoit Emmanuel Macron à Abou Dhabi

Le nouveau président des Émirats arabes unis, le Cheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan, a rencontré aujourd’hui, dimanche 15 mai, son homologue français Emmanuel Macron, pendant que les dirigeants du monde affluent à Abou Dhabi pour rendre hommage à son prédécesseur et demi frère, le Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyan, décédé le 13 mai des suites d’une longue maladie.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, la vice-présidente américaine Kamala Harris, le secrétaire d’État américain Antony Blinken et le président israélien Isaac Herzog devraient également arriver à Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, dimanche et lundi.

Le Cheikh Mohamed ben Zayed, prince héritier de longue date d’Abou Dhabi, a été choisi samedi pour gouverner l’État à la suite d’un vote unanime des dirigeants des sept émirats du pays.

Le prince héritier a joué un rôle clé après le retrait du Cheikh Khalifa de la vie publique en 2014, suite à un accident vasculaire cérébral. La cause de sa mort n’a pas été évoquée.

Les présidents et monarques d’Égypte, d’Irak, de Jordanie, d’Oman et de Tunisie, ainsi que le dirigeant de facto du Soudan, figurent également dans la longue liste des dignitaires à avoir présenté leurs condoléances samedi.

Proche allié, le prince héritier Mohammed ben Salman, prince héritier d’Arabie saoudite, a appelé pour féliciter le nouveau président, et le Premier ministre indien Narendra Modi a salué dans un tweet son “leadership dynamique et visionnaire”.

Quant à Emmanuel Macron et Boris Johnson, il s’agit de leur deuxième visite à Abou Dhabi en quelques mois. La visite de Boris Johnson en mars n’a pas réussi à convaincre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite de pomper plus de pétrole après les turbulences provoquées sur les marchés par la guerre russe en Ukraine.

Lors de la précédente visite d’Emmanuel Macron en décembre, les Émirats arabes unis ont signé un contrat de 14 milliards d’euros pour 80 avions de combat Rafale.

Sous le président Joe Biden, des tensions sont apparues dans les relations des Émirats arabes unis avec les États-Unis. Washington reproche à Abou Dhabi ses lien étroits avec la Russie, tandis que Abou Dhabi est en désaccord avec la relance par Washington des pourparlers nucléaires avec l’Iran, longtemps accusé par les États du Golfe d’être à l’origine du chaos régional.

Les Émirats arabes unis sont devenus l’emblème d’un Moyen-Orient renouvelé, qui construit des liens avec Israël et qui se tient aux côtés de l’Arabie saoudite contre la milice Houthie du Yémen, soutenue par l’Iran.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button