Monde

Suède : Protestations et violences contre un mouvement d’extrême droite hostile à l’islam

Dans la nuit du 16 au 17 avril, la ville de Malmö dans le sud de la Suède, a été témoin de violences déclenchées par l’annonce d’un mouvement d’extrême droite de son intention de brûler un exemplaire du Coran, a annoncé dimanche la police. “Des incendies se sont déclarés en divers endroits pendant la nuit à Malmö”, ont indiqué les forces de sécurité dans un communiqué.

Des conteneurs, un autobus et une voiture ont été incendiés. Une vingtaine de plaintes ont été déposées pour actes de vandalisme, et quelques personnes ont été légèrement blessées selon la police.

Les événements ont fait suite à un rassemblement du groupuscule anti-immigration et anti-islam “Stram Kurs”, dirigé par le dano-suédois Rasmus Paludan.

Le rassemblement de samedi organisé par le mouvement d’extrême droite suédois a été déplacé du quartier de Landskrona vers un parking de Malmö, une grande ville voisine, afin d’éviter tout débordement. Cependant, il a donné lieu à des manifestations organisées dans plusieurs quartiers de Malmö, où des pierres et des cocktails Molotov ont été lancés sur la police.

“L’atmosphère s’est calmée vers 3 heures du matin et quelques incendies se sont déclarés, mais les violences ont cessé”, a déclaré la porte-parole de la police, Kim Heald, à la radio locale SR, notant qu’aucun membre des forces de sécurité n’a été blessé.

“Parfois, l’anxiété sociale est contagieuse”, a déclaré à la presse la cheffe de la police de Malmö, Petra Stenkola, ajoutant que les événements de ces derniers jours auraient pu “envenimer” la situation.
Rasmus Baludan est actuellement en tournée en Suède. Ses rassemblements ont provoqué de nombreuses rixes entre les forces de l’ordre et les contre-manifestants dans plusieurs villes suédoises.
Lors des manifestations anti-Stram Kurs de jeudi et vendredi, une douzaine de policiers ont été blessés dans les affrontements.

A la suite de ces événements, le ministère irakien des Affaires étrangères a annoncé dans un communiqué avoir convoqué “le chargé d’affaires du Royaume de Suède à Bagdad, Hakan Roth, pour l’informer de la protestation du gouvernement irakien contre le groupe d’extrémistes dirigé par Rasmus Baludan, qui a brûlé un exemplaire du Saint Coran dans un geste considéré comme une atteinte à la sensibilité des musulmans, et une grave offense envers ce qui est sacré pour eux”.

Le communiqué a souligné que “cette affaire a de graves répercussions sur les relations entre la Suède et les musulmans en général, que ce soit dans les pays arabo-musulmans ou dans les communauté musulmanes d’Europe”.

Rasmus Baludan a annoncé son intention d’organiser d’autres rassemblements dans deux villes de Suède, mais la police n’a délivré aucun permis autorisant ces manifestations à avoir lieu.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button