IranSport

La Fédération d’Iran de football importe ses équipements sportifs d’Israël

Malgré une hostilité avérée entre Téhéran et Tel-Aviv et des menaces qui fusent régulièrement de part et d’autre, il arrive que les deux pays concluent des accords et des transactions en fonction de leurs intérêts communs.

Il a récemment été révélé que l’un des derniers accords commerciaux passés entre l’Etat d’Israël et la République islamique a pour objet l’importation d’équipements sportifs fabriqués par des entreprises israéliennes.

Le journal sportif iranien “Riyadah” (Sport) ou “Warsh” en farsi, a rapporté que des informations avaient fuité concernant un partenariat commercial mis en place entre la Fédération d’Iran de football et une entreprise israélienne, à qui l’Iran achète les dispositifs destinés à aider sur le terrain les arbitres des matchs de football.

Le journal a ajouté que l’entreprise israélienne spécialisée dans le domaine de la technologie moderne et dont le siège se situe à Hong Kong, avait vendu les dispositifs sportifs pour en équiper le stade Azadi du centre de la capitale, Téhéran.

Le stade Azadi est le plus grand stade de football du pays avec une capacité d’accueil d’environ 120 000 spectateurs, c’est généralement le lieu où se déroulent les matchs de l’équipe nationale iranienne et les autres matchs importants.

Le journal iranien n’a pas révélé le nom du responsable à l’origine du contrat signé avec la société israélienne au nom de la Fédération iranienne de football.

L’ambiguïté de cet accord a suscité beaucoup d’intérêt et de réactions dans les médias, en particulier parmi les journalistes iraniens qui ont interrogé le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamid Sajadi, qui a commencé par nier les faits avant de déclarer : “Je n’ai pas reçu de rapport précis pour le moment, nous attendons de recevoir un compte rendu.”

Aucune partie du gouvernement iranien n’a nié avoir acheté des produits de haute technologie à l’Etat d’Israël, un silence interprété comme une confirmation des informations divulguées.

Depuis la victoire de la révolution iranienne en 1979 jusqu’à aujourd’hui, de nombreux accords ont été conclus entre les deux pays, le plus célèbre étant “l’Iran Contract” ou “Iran Jet” qui avait provoqué un scandale, lorsque Téhéran avait acheté des armes à Israël pour combattre l’armée irakienne pendant la guerre de 8 ans qui les a opposés.

En 1985, des armes israéliennes ont été expédiées de Tel Aviv vers Téhéran grâce à l’accord qui prévoyait des centaines de missiles. Les exportations se sont poursuivies jusqu’en 1986, et pendant que les minarets des mosquées tremblaient de crainte devant Ruhollah Khomeini, priant pour la mort d’Israël, les négociations allaient bon train en Europe entre les deux parties qui multipliaient les accords militaires entre elles.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button