IranMonde

Netanyahu accuse l’Iran d’avoir attaqué un navire israélien et promet une riposte dans “toute la région”

Une explosion a eu lieu la semaine dernière sur le MV Helios Ray, un navire israélien transportant des véhicules entre la ville saoudienne de Dammam et Singapour. Selon Dryad Global, une société spécialisée dans la sécurité maritime, l’explosion s’est produite au moment ou le navire se trouvait au large du Sultanat d’Oman.

La mer d’Oman est située entre l’Iran et Oman, à la sortie du détroit d’Ormuz ou opère une coalition dirigée par les Etats-Unis. Ce passage est également le circuit par lequel passe la plus importante partie du pétrole mondial.

L’attaque attribuée à l’Iran

Au lendemain de frappes nocturnes imputées à Israël contre des factions pro-iraniennes en Syrie, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est exprimé lundi 1er mars, et a accusé Téhéran d’être à l’origine de l’explosion du navire MV Helios Ray, promettant des représailles contre les intérêts iraniens “partout dans la région”.

Actuellement en campagne pour les élections législatives du 23 mars, le Premier ministre israélien a déclaré lors d’une interview à la radio : “Il est clair que c’est un acte iranien. Et pour ce qui est de ma riposte, vous connaissez ma politique. L’Iran est le plus grand ennemi d’Israël et je suis déterminé à l’arrêter et nous allons le frapper partout dans la région.”

Benjamin Netanyahu qui avait mis en garde le nouveau président américain Joe Biden contre un retour des Etats-Unis à l’accord nucléaire de 2015, a jouté à ce propos : “Plus important encore, l’Iran n’aura pas l’arme nucléaire que ce soit, dans un accord ou sans accord. C’est ce que j’ai dit à mon ami, le président (américain Joe) Biden.”

Selon le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, qui s’est exprimé samedi, le régime iranien tente à travers ces attaques de faire monter la pression dans le but de prendre l’avantage dans les négociations avec Washington au sujet de son programmes nucléaire.

Toutefois, aucune preuve de l’implication du régime iranien dans l’incident dont a été victime le navire israélien n’a été apportée jusque là.

Interrogé sur la chaîne publique israélienne Kan, Benny Gantz a déclaré : “L’emplacement du bateau, relativement proche de l’Iran à ce moment, peut laisser penser qu’il s’agit des Iraniens mais c’est quelque chose qu’il faut continuer de vérifier.” Il a expliqué : “C’est une première estimation qui prend en compte la proximité (avec le territoire iranien, ndlr) et le contexte, c’est ce que je pense”.

L’Iran rejette les accusations israéliennes

L’Iran de son côté a rejeté aujourd’hui les accusation des autorités israéliennes et a réfuté toute responsabilité dans l’explosion du navire. Lors d’une conférence de presse à Téhéran, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, a déclaré : “Nous rejetons fermement cette accusation” car “la source de cette accusation est elle-même la moins crédible qui soit, ce qui en montre l’invalidité.”

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button