Analyse politiqueÉlections américainesMonde

Le retour fracassant de Donald Trump sur la scène politique

Le très attendu premier discours de l’ex président américain Donald Trump depuis sa défaite a eu lieu hier, dimanche 28 février, à la “Conservative Political Action Conference” (CPAC) d’Orlando, ville de Floride ou les partisans pro-Trump ont érigé une statue dorée à son effigie.

Un retour très attendu et une foule enthousiaste

Devant une foule de républicains impatients de voir s’exprimer leur “leader” incontesté, l’ancien président des États-Unis s’est présenté comme l’avenir du parti républicain, laissant entendre qu’il se présenterait aux élections de 2024.

“Notre mouvement de patriotes américains fiers et travailleurs ne fait que commencer, et à la fin nous gagnerons. Nous gagnerons”, a-t-il lancé.

Ignorant les recommandations de ses conseillers, Donald Trump a réitéré au cours de la conférence républicaine ses accusations injustifiées de fraude électorale ayant conduit à sa défaite. Accusations qui sont à l’origine des évènements violents du Capitole le 6 janvier.

“Nous avons un processus électoral très malade et corrompu qui doit être immédiatement réparé. Cette élection était truquée”, a-t-il lancé. Ce à quoi la foule a répondu : “Vous avez gagné !”

Trump et ses partisans avaient lancé de très nombreux recours pour inverser le résultat des élections, mais “La Cour suprême et les autres tribunaux n’ont rien voulu savoir”, a t-il déploré.

Il a également lancé des attaques directes à l’encontre de son successeur démocrate Joe Biden, fustigeant contre les premières mesures de son mandat, notamment sa gestion de la sécurité à la frontière mexicaine et celle de la crise sanitaire. “Joe Biden a connu le premier mois le plus désastreux de tous les présidents de l’histoire moderne.” a t-il critiqué, malgré une opinion américaine plutôt favorable à Joe Biden selon les derniers sondages.

“Ils viennent de perdre la Maison Blanche”, a déclaré Donald Trump. “Mais qui sait, qui sait, je pourrais même décider de les battre une troisième fois”, a-t-il ajouté.

Jamais sans Trump !

Les dernières présidentielles américaines et les évènements qui ont en découlés ont fortement ébranlé le parti républicain qui s’en est trouvé sévèrement fracturé. Certains républicains ont préféré se distancier de l’ancien président tandis que les plus conservateurs n’envisagent pas l’avenir du parti républicain sans lui.

Trump a affirmé que son intention n’était pas de créer un nouveau parti et a assuré que le parti républicain était toujours uni.

“Nous ne commençons pas de nouveaux partis. Nous avons le Parti républicain. Il va être uni et plus fort que jamais. Je ne lance pas un nouveau parti”, a-t-il assuré.

Dans son discours commencé avec plus d’une heure de retard, Trump a affirmé vouloir sauver la culture et l’identité américaines.

Selon un sondage réalisé auprès des participants à la conférence, 68% des personnes interrogées estiment que Trump devrait se présenter aux élections, contre 32% de personnes qui y sont opposées ou qui ne se sont pas prononcées. 55% ont déclaré se tenir aux côtés de Donald Trump lors de la course pour l’investiture à l’élection présidentielle de 2024, contre 21% qui soutiendraient le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, qui sans Trump aurait enregistré un score de 43%.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button