Analyse politiqueÉlections américainesMonde

Joe Biden, les bases d’un plan de relance à 1900 milliards de dollars

Le furur président des Etats-Unis Joe Biden a dévoilé jeudi son plan d’aide à l’économie d’un montant de 1900 milliards de dollars présenté comme une mesure d’urgence, qui sera complété dans les prochaines semaines par un plan d’investissements destiné à la relance économique. “On ne peut pas se permettre de rester les bras croisés” a déclaré Biden en faisant référence à la hausse du chômage et à la pire crise économique américaine depuis les années 1930. Il estime qu’il est “nécessaire de dépenser de l’argent maintenant” et promet d’agir dès son arrivée à la Maison Blanche avec un plan qui se comptera en “milliers de milliards de dollars”.

La pandémie du Covid-19 continue de restreindre, voire de paralyser l’activité des petites entreprises et de certains secteurs comme l’hôtellerie, la restauration et l’industrie du tourisme, provocant toujours plus de licenciements et une chute du pouvoir d’achat et de la consommation, l’économie aura encore besoin de soutien dans les prochains mois. Pour cela, Joe Biden place l’accélération du rythme de vaccination en tête de sa liste de priorités, comme il l’avait déjà précisé lors d’une conférence de presse à Wilmington il y a quelques jours, car selon les économistes, le rythme de la reprise économique en dépend.

Le plan comprend également des aides d’un montant de 350 milliards de dollars destinés au Etats et aux collectivités locales, une proposition qui risque d’être mal accueillie par les républicains qui avaient bloqué fin 2020 les fonds de soutiens pour les municipalités. Cependant, le président démocrate juge que ce fond est indispensable pour permettre aux autorités locales et nationales de maintenir l’emploi au sein de la police nationale, du secteur de santé publique, de l’éducation, etc.

Les Américains aux revenus modestes ayant reçu début janvier un chèque de 600 dollars par personne, pourraient recevoir un nouveau chèque mais dont on ignore le montant. Des responsables ont indiqué un montant de 1400 dollars. Joe Biden avait quant à lui évoqué à plusieurs occasions un montant de 2000 dollars. Le plan d’aide a 900 milliards adopté fin décembre est jugé insuffisant par Biden. Il dit : “Nous avons besoin de plus d’une aide directe en faveur des familles et des petites entreprises.

Le futur président souhaite également augmenter le salaire minimum fédéral, actuellement à 7.25 dollars, à 15 dollars de l’heure. Il rappelle : “Je dis depuis longtemps que nous devons récompenser le travail et non la richesse dans ce pays.”

Biden annonce ainsi le plus important plan de soutien économique de l’Histoire des Etats-Unis. Il est difficile de juger de la mise en œuvre concrète de ces mesures dont l’adoption dépend du vote du Congrès, ou les démocrates disposent d’une très infime majorité. Le Cares Act, le premier plan d’aide adopté en mars 2020, avait déjà contribué à la hausse des dépenses publiques. Les finances publiques affichaient déjà un déficit record entre octobre et décembre. Pour contrer les critiques prévisibles sur les risques que représente son plan de relance, Biden précise que “le retour sur investissement en matière d’emplois et d’égalité raciale empêchera les dommages économiques sur le long terme”, et que “les bénéfices seront bien supérieurs au coût”.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button