IranLes Frères musulmansMonde

L’Iran interdit les vaccins américains et anglais contre le coronavirus

Avec plus de 56 000 cas de décès enregistrés, l’Iran semble être le pays du Proche-Orient le plus touché par la pandémie du coronavirus. Malgré l’incertitude qui plane autour des chiffres annoncés par les autorités iraniennes, il ne fait nul doute que la situation sanitaire du pays est critique.

C’est dans ce contexte alarmant que le guide suprême iranien Ali Khamenei a lancé de surprenantes déclarations sur son compte twitter. Il refuse en effet l’importation de vaccins des Etats-Unis et du Royaume-Uni, considérés comme les deux incontestables ennemis de l’Iran. Il déclare : “Il est interdit d’importer des vaccins fabriqués aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni. On ne peut absolument pas leur faire confiance. Il n’est pas impossible qu’ils veuillent contaminer d’autres nations.”

Les vaccins des laboratoires AstraZeneca/Oxford, Pfizer/BioNTech et Moderna lancés aux Etats-Unis et en Grand Bretagne, se voient donc exclus en Iran.

Le lendemain de l’annonce de l’institut Johns Hopkins des 4000 cas de décès enregistrés en un jour aux Etats-Unis, Khamenei déclare dans un discours télévisé : “Si les Américains avaient pu produire un vaccin digne de foi, cette catastrophe liée au coronavirus ne se serait pas produite dans leur pays, où environ 4000 personnes seraient mortes en un jour.”

Le président de la république islamique d’Iran Hassan Rohani est venu étayer la thèse complotiste de Khamenei, accusant dans un autre discours télévisé les laboratoires étrangers de vouloir tester le vaccin sur la populations iranienne. “Notre peuple ne servira pas de cobayes aux entreprises de vaccins”, a-t-il déclaré. “Nous devons acheter des vaccins étrangers sûrs.” dit-il, faisant référence aux alliés.

Pour justifier sa décision, Ali Khamenei revient sur le scandale sanitaire des années 1980-1990 ou des centaines d’iraniens avaient été contaminés par le VIH par transfusion sanguine avec des lots de transfusion vendus par des laboratoires français. Il ajoute sur twitter : “Vu notre expérience avec le sang français contaminé au VIH, les vaccins français ne sont pas dignes de confiance non plus.”

Ses publications n’ont pas survécu plus de quelques heures sur twitter, supprimées pour violation des règles de la plateforme dans le cadre de sa politique contre “les informations fausses ou trompeuses” concernant les vaccins contre le Covid-19.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button