Analyse politiqueFranceLes Frères musulmans

Le royaume du mal ou le royaume « d’Allah »

Kamel Abderrahmani

C’est au royaume d’Allah que les droits de l’Homme sont bannis, que les libertés sont confisquées et que la barbarie s’accentue à l’égard de ceux qui aspirent à voir un jour leur pays réjouir d’une vraie ouverture. L’Arabie Saoudite ou le Royaume du ‘’pur monothéisme’’ comme aimaient l’appeler les salafistes du monde entier, ne tient plus ses multiples promesses d’ouvertures faites par celui qui veut se voir “Émir universel des croyants “, le prince hériter Mohamed Ben Salmane.

Pendant qu’il se fait honorer partout dans le monde, les défenseurs et les militants des droits de l’Homme vivent une période inquiétante et critique. Ils sont menacés, harcelés, mis sous la pression. Il se pourrait qu’ils aient le même sort que celui du journaliste Khashoggi, assassiné et puis découpé en morceaux. L’affaire de l’assassinat de ce dernier est la goutte qui a fait déborder le vase. Le flou y règne encore ! d’où vient ma question, peut-on assassiner un opposant dans un consulat sans l’ordre suprême ? Les jours qui viennent nous apporteraient plus de détails ! attendons !

Mohamed Ben Selmane qui se voulait réformateur s’est avéré virulent et acerbe envers les militants des droits de l’Homme. Des emprisonnements sans jugements, décapitations sous motifs théologiques, des femmes militantes pour la cause féminine sont traitées de prostitués, etc. De ce fait, leurs maris ont été contraints à divorcer avec elles par la police des mœurs saoudiennes. L’humoriste Fadh AL Butairi en est la preuve. Il a subi le même sort avec son épouse Loujain Al-Hathloul. Cette dernière, militante des droits de l’Homme, a été séquestrée pendant trois mois pour avoir pris le volant en décembre 2014 à la frontière entre l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis et avant de leur imposer de divorcer. Normal, leur islam n’accepte pas de se marier ou de rester marié avec une prostituée. Rien n’est étonnant, aux yeux de ce royaume islamiste qui prône la charia, le fait de se révolter contre la misogynie, être militante pour la cause féminine fait d’elle une prostituée ! La femme est considérée toujours comme une mineure, plutôt une chose ! Une grande marge entre les déclarations de l’ouverture de MBS et ce que vivaient réellement les femmes saoudiennes ! On ne peut réduire la cause de la femme à une simple autorisation de prendre le volant. C’est le code de la famille où la femme figure comme une mineure à vie qui devrait être réformé. Pour votre savoir, le code de la famille est inspiré de la jurisprudence islamique (Fiqh).

Ce genre d’agissements à l’égard des militants des droits de l’Homme sont commis en toute impunité et sous un silence assourdissant des pays occidentaux. Autrement dit, ce régime totalitaire et fondamentaliste a le soutien inconditionnel et bénéficie implicitement et parfois explicitement de la bienveillance des démocraties occidentales. Les Occidentaux le dotent et le renforcent soit avec leurs armes, soit avec leur silence. Comment pourraient-ils être si indulgents avec une telle dictature royale ? sont-ils capables de vendre leur âme pour de l’argent ? mesurent-ils la dangerosité de cette oligarchie ? Pourquoi jouer avec la sécurité de leur peuple ? Tant de questions qui restent sans réponse et pendant cela, des enfants yéménites, innocents et démunis se font tuer sauvagement par le régime saoudien et avec des armes occidentales. Les chiffres sont affreusement lourds et la communauté internationale demeure inerte devant cette infraction des lois internationales et devant la famine qui frappe le Yémen.

Les régimes occidentaux commettent une grave erreur en minimisant la nature dangereuse des Saoud. D’ailleurs, le prince héritier MBS vient de poser la première pierre d’un réacteur nucléaire destiné à la recherche et ceci sans donner des détails précis sur la nature de recherches. “L’allié inébranlable “ des États-Unis d’Amérique comme le nomme Donald est en train de se diriger vers les armes nucléaires. L’obtention d’une arme nucléaire par cette oligarchie constituerait de prime abord un danger pour les pays musulmans voisins tels que l’Iran et la Syrie avant les pays occidentaux. C’est pour cela qu’il est nécessaire de mettre fin à l’esprit hégémonique de cet État terroriste. Cet esprit est inspiré de l’islam sunnite qui reste un facteur de domination et d’endormissement des autres pays sunnites.

L’islam sunnite est un moteur essentiel dans la domination culturelle des autres pays musulmans. Il est utilisé par le royaume d’Allah contre les musulmans avant qu’il soit par la suite instrumentalisé et pointé envers tout ce qui est occidental. Ceci n’est pas étonnant, parce que si on revient dans l’histoire du royaume, on comprend comment l’islam sunnite fut idéologisé, manipulé et modelé pour servir les objectifs et les fins politiques et idéologiques des Saoud.

C’est au XVIIIème siècle, dans la région du Nedj que cette tribu bédouine des Saoud avait déclaré la guerre sainte, connue sous le nom de “conquête des Saoud“ à l’ensemble des tribus arabes voisines. Une guerre résultante d’une alliance politico-religieuse entre le prédicateur, considéré comme ‘’formateur’’ Mohamed Ibn Abd al-Wahhab et le chef de clan des Saoud Mohammad Ibn Saoud.  Une guerre qui avait comme objectif de forcer et de mettre en contrainte les autres tribus à embrasser le “pur monothéisme “ et réinstaurer le Califat. Cependant, les vrais objectifs étaient purement idéologiques et politiques et les deux hommes ont fini par s’allier et signer un pacte en 1745 et se partagent les attributions du pouvoir. C’est ainsi que fut le début du wahhabisme ou la source du mal. Une idéologie qui a été renforcée au XXème siècle par le pétrodollar et par les USA. Ces derniers ont saisi l’hostilité de l’islam sunnite envers l’athéisme et ont donc poussé pendant la guerre froide le royaume saoudien à mobiliser ses groupes armés contre le communisme en URSS et ses États satellites, principalement en Afghanistan et au Pakistan.

L’Arabie Saoudite est le premier producteur et exportateur du pétrole au monde, avec une production quotidienne qui lui permet d’être une puissance économique non négligeable. Un atout qui peut être utilisé quand l’étau se resserre contre elle. Autrement, il est une arme à double tranchant pour l’Arabie saoudite, une arme de menace redoutable ! La monarchie des Saoud avec son géant Saudi Aramco peut déstabiliser le marché. Elle peut se permettre soit d’augmenter ou soit de baisser son débit et ceci pour resserrer ou apaiser le marché pour diriger le cours du baril en fonction de ses intérêts économiques et aussi idéologiques. Idéologique parce que le pétrodollar contribue d’une façon suffisante et satisfaisante à la propagation du wahhabisme dans le monde musulman entier et aussi en occident là où il y a une forte concentration de la communauté musulmane ; en France, en Angleterre, aux USA, en Allemagne, etc.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce que veut dire le wahhabisme, il est à la fois un mouvement politique et religieux de l’islam sunnite qui a vu le jour au XVIIIème à Nadjd, la partie centrale de l’Arabie saoudite actuelle. Fondé par le prédicateur Muhammad Ibn Abd al-Wahhab (1703 – 1792). C’est un fondamentalisme qui prône rigoureusement soi-disant un retour aux sources de l’islam (Coran et Hadith) et qui insiste avant tout sur l’unicité absolue de Dieu. Cependant, si on pose un regard minutieux sur cette secte, on se rend compte qu’il se base beaucoup plus sur les textes apocryphes que sur le coran. Bien que le wahhabisme dominant en Arabie Saoudite depuis le pacte de Nadjd scellé entre Ibn Abd al-Wahhab et Ibn Saoud en 1754, auquel leurs descendants sont toujours fidèles aujourd’hui, cette secte trouve aujourd’hui place partout dans le monde musulman. Elle a apporté au monde musulman que désastre et ruine, guerres civiles et conflits, violence et fondamentalisme.

Qui peut dire le contraire ? Qui peut nier ces faits ? Nous, musulmans, nos mosquées, nos écoles, nos bibliothèques, nos télévisions, nos lieux publics, nos tenues vestimentaires, nos esprits, notre atmosphère sont infectés, pollués, empestés par cette idéologie rétrograde et haineuse. C’est un résultat logique, depuis des dizaines d’années, le royaume wahhabite détient des systèmes de promotion et de prosélytisme d’une lecture rigoriste de l’islam prôné en Arabie Saoudite et pour lesquels il déploie des milliards de pétrodollars dans de différentes organisations islamiques éparpillées dans le monde entier. À cela s’ajoutent les lieux sacrés et le pèlerinage comme des opportunités que le royaume d’Allah saisit pour semer quelques mauvaises graines de leur islam ; ‘’l’islam authentique’’.

Si tant d’encre est versée, c’est pour étaler un peu ma propre vision de ce royaume. Leurs réformes successives et médiatisées sont loin d’être des réformes de fond. Le fondamentalisme gangrène ce pays et les pays musulmans. Les manifestations au Pakistan contre l’acquittement de Asia Bibi, les séries d’attentats contre les Coptes en Égypte, les manifestations en Tunisie contre la loi de l’égalité dans l’héritage entre les deux sexes en sont des preuves que le wahhabisme est dans la moelle de la ‘’Oumma’’ ! En effet, les Frères musulmans le combattent aussi, mais ces deniers restent les plus virulents, les plus malicieux et surtout les plus sanguinaires, difficiles à détecter à cause de leur ‘’taquia’’ : hypocrisie.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button