IranMondeQatarSport

Coupe du monde 2022 : Les joueurs iraniens décident de ne pas chanter l’hymne national de la République islamique

En soutien aux manifestants dans leur pays, les joueurs de l’équipe nationale iranienne de football ont décidé ne pas chanter l’hymne nationale lundi avant leur match d’ouverture contre l’Angleterre.

Pendant que l’hymne était joué au Khalifa International Stadium, les 11 joueurs de l’équipe nationale iranienne sont restés silencieux.  

Les joueurs iraniens qui participent à la Coupe du monde de football ont perdu de nombreux supporters iraniens, qui leur reprochent de cautionner la répression de l’Etat contre la révolte populaire qui embrase l’Iran depuis septembre.

Un grand nombre de personnalités publiques, de grands sportifs et d’artistes iraniens ont manifesté leur soutien envers les manifestants, mais l’équipe nationale de football ne s’est pas prononcée.  

Le défenseur iranien Ehsan Hajsafi a prudemment exprimé son inquiétude lors d’une conférence de presse dimanche au sujet de la crise politique actuelle. Il a affirmé qu’il espérait que son équipe deviendrait une voix pour le peuple.

“Nous devons accepter le fait que les conditions dans notre pays ne sont pas bonnes et que notre peuple n’est pas heureux. Nous sommes ici, mais cela ne signifie pas que nous ne devons pas être leur voix. J’espère que les conditions changeront en fonction des attentes du peuple”, a-t-il déclaré, sans plus de détails.

En septembre, Sardar Azmoun, membre de l’équipe nationale et du club allemand Bayer Leverkusen, a publié sur Instagram un post de soutien envers les manifestations mais la retirer peu après.  

Mais alors que l’équipe se préparait pour son premier match contre l’Angleterre lundi, aucun joueur n’a exprimé un soutien franc envers les protestations.

Rencontre de l’équipe nationale iranienne avec le président Ebrahim Raissi

Avant de se rendre à Doha, les joueurs de l’équipe nationale ont rencontré le président iranien ultraconservateur Ebrahim Raissi, et ont pris avec lui des photos qui sont devenues virales et qui ont suscité de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux.

“J’ai des sentiments mitigés. J’aime le football mais avec tous ces enfants, ces femmes et ces hommes tués en Iran, je pense que l’équipe nationale ne devrait pas jouer”, a déclaré une iranienne depuis Téhéran.

“Ils pourraient refuser de participer à la Coupe du monde ou même refuser de jouer s’ils étaient obligés d’y aller, pour montrer qu’ils font partie de la nation, pour montrer leur solidarité avec les mères en Iran dont les enfants ont été tués par le régime (pendant les manifestations)”, a-t-elle ajouté.

Selon l’agence de presse militante HRANA, 410 manifestants dont 58 mineurs, ont été tués depuis le début des troubles en septembre. Près de 54 membres des forces de l’ordre ont également été tués, et au moins 17 251 personnes ont été arrêtées.

L’équipe iranienne de football était une source de fierté nationale en Iran, mais en raison de son attitude face à l’actualité, beaucoup préféreraient qu’elle se retire de la Coupe du monde au Qatar. Les Iraniens sont d’autant plus indignés que des sportifs du monde entier se sont exprimés en faveur des manifestants, pendant que l’équipe qui les représente gardait le silence. À Téhéran, des bannières de l’équipe nationale ont été brûlées par des manifestants en colère.

“Je sais que c’est leur travail de jouer au football, mais avec tous ces enfants tués en Iran, ils auraient dû être solidaires avec le peuple. Surtout quand l’équipe d’Angleterre va s’agenouiller (en signe de solidarité), comment l’équipe nationale peut-elle ne montrer aucune solidarité ?”, a déclaré un lycéen de 17 ans depuis la ville d’Urmia, dans le nord-ouest du pays.

“La FIFA n’aurait pas dû inclure l’équipe en raison des protestations en Iran et des violations des droits de l’homme par le régime. Cela ne s’est pas fait, alors l’équipe n’aurait pas dû y aller afin de montrer sa solidarité avec les manifestants.”

Cependant, d’autre Iraniens comme Zeynab Mohammadi, souhaitent le succès de leur équipe.

“Je vais regarder le match avec mes amis à la maison. Je prierai pour que mon équipe gagne”, a déclaré la jeune fille de 21 ans.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button